Dernière mise à jour:
General update: 30-11-2018 11:41

News 10 Au secours ! Je suis vieux

Ce qu'il y a de bien avec la vieillesse, c'est qu'elle ne va épargner personne:
les bons, les gentils, les tristes sires, les "casse-toi pauv`con" et ceux qui le disent, les dictateurs, les tortionnaires, les bienfaiteurs, bref, tout le monde va y passer.

Personne ne va échapper à l'irrésistible attraction, vers le bas bien entendu, de son menton, de son ventre, de ses fesses, de ses seins et de ses attributs virils.

Elle peut aussi être belle, la vieillesse: voyez cette photo que j'ai prise à la Désalpe de Semsales.
Il est pas magnifique le sourire de cet armailli ?

Et pourtant, comme elle est mal perçue, cette période de la vie. L'ostracisme qui l'entoure est difficile, j'en sais quelque chose.
Voyez-vous, je viens de franchir le cap des 60 ans. Fan de séries, je me suis entendue dire qu'il était étonnant que des gens de mon âge regardent "WalkingDead" et "Games of Thrones".
A 55 ans c'est super, vous restez djeunes et à partir du chiffre fatidique de 60, vous êtes condamnés au Télé Achats et à Derrick.

Cela ne me touche pas.
Ce qui m'attriste profondément, c'est le sort que l'on réserve aux vieux animaux. Beaucoup sont exclus, abandonnés, euthanasiés parce que vieux.
Ceux qui ont la bonne fortune d'être dans un bon refuge n'ont pas beaucoup de chances d'être adoptés... On leur préfère un chaton ou un chiot.

Beaucoup de gens rechignent à adopter un vieux chat ou un vieux chien de peur de s'attacher à lui et que très peu de temps après il disparaisse.
Et alors ?
Pour l'avoir vécu, oui la disparition d'un compagnon est toujours douloureuse, mais vous n'imaginez pas l'intense satisfaction que l'on ressent ensuite pour avoir donné à ces vieux de belles années, une vraie vie de famille, des soins, de l'amour, de la tendresse.
D'expérience aussi, je peux vous dire que la mort d'un chaton de trois mois est autrement plus cruelle et injuste.

Chez les bêtes comme chez les humaines, cette période de la vie n'est pas toujours drôle. Elle va s'accompagner de maladies, de douleurs et de décrépitude.
Cela n'a pas toujours été facile avec notre premier chien, Omer, un croisé Labrador sans âge, sans dents, aveugle et dont personne ne voulait.
Les derniers mois, parce qu'il ne se contrôlait plus toute la nuit, il fallait le laisser dans la cuisine, en recouvrant le carrelage d'une épaisse couche de papier journal et assumer les nettoyages au matin.
Cela fait partie de l'engagement que l'on prend lorsqu'on adopte un animal.

L'Oasis des Vétérans, à Vaulruz, est connue pour l'immense travail que font Marina, Mikaël et toute leur équipe en accueillant et en soignant les vieux chiens.
Ils viennent d'ouvrir une annexe consacrée aux vieux chats.
Adoptez, adoptez, ADOPTEZ !
Si vous manquez de place, que vous avez - comme nous ! -, déjà plein de bêtes, alors, parrainez !
Soutenez d'une manière ou d'une autre leur magnifique engagement, vous offrirez ainsi à tous ces vieux une belle et digne fin de vie...
Et cela fera un bien considérable à votre karma !

 

L'Oasis des Vétérans

Les Paccots
Juillet 2015
Article précédent:
Une vie de chien


Nota:
je souhaite de tout mon coeur que les beaux chats sur les photos aient entre-temps trouvé une famille aimante... mais il y en a d'autres !