Dernière mise à jour:
General update: 30-11-2018 11:41

News 11 Journal intime de Candule

Samedi 5 mars:
J'ai réussi à fausser compagnie à mon bipède-promeneur pendant la promenade... Chic je me suis tapée toutes les ordures du village.

Mercredi 29 mars:
Hier soir je me suis retrouvée au poste de gendarmerie. Je rôdais, comme à mon habitude, et on a cru que j'étais perdue.
Un agent a téléphoné à ma famille et demandé avec un bon accent fribourgeois: "C'est à vous Bellig chien croisé Montagne des Pyrénées ?".
Parce que l'inscription de ma puce électronique a été inversée avec celle de la copine avec qui je vis.

Mardi 13 avril:
J'ai mangé une boîte entière d'antibiotiques.
Mon bipède-caresseur et mon vétérinaire se sont alarmés, mais ma bipède-nettoyeuse a simplement commenté:
"Vous connaissez Candule, elle bouffe du gravier elle chie du ciment".
Ca s'appelle avoir l'estomac comme une falaise.

Candule à la neige

Dimanche 22 avril:
Mes bipèdes-hébergeurs sont partis un moment. J'en ai profité pour dévaster le récipient où ils recyclent l'aluminium.

Lundi 3 mai:
Nous avons rencontré trois vieilles dames en promenade.
Penchées sur moi, les Triplettes de Belleville ont roucoulé: "C'est à vous ce grand chien noir? Hier soir nous l'avons observé faire une poubelle, nous pensions qu'il était abandonné".
Oyez, les mamies, je suis UNE chienne non mais !

Samedi 15 mai:
Je ne sens pas bien, mais pas bien du tout.
Si je n'avais pas ma fourrure, on verrait que je suis verdâtre. Mes bipèdes-fournisseurs de croquettes reçoivent du monde ça va pas plaire si je vomis maintenant...
Beuargh !!! J'ai pas pu me retenir.
Je n'aurais pas dû bouffer ces résidus de toilette sèche.

Candule à l'alpage

Mercredi 1er juin:
Ma bipède-lessiveuse avait le dos tourné. J'en ai profité pour me gaver dans la caisse à litière des chats.
Je me suis copieusement fait engueuler, je ne pouvais pas nier, j'avais du sable plein les babines et une crotte entre les dents.

Samedi 18 juin:
J'aime bien quand ma bipède-râleuse chantonne: "Candulette, quand elle dort elle pète", mais je ne comprends pas pourquoi on me surnomme "Cradule".

Vendredi 19 juillet:
En revenant d'une de mes fugues, je n'ai pas gueulé comme d'habitude contre le portail pour signaler mon retour.
Ma bipède-surveillante était à m'attendre, elle s'est inquiétée parce que j'avais une baguette de brochette qui paraissait plantée dans ma joue comme une épine de porc-épic.
Elle a eu du mal à la retirer, parce qu'en fait je l'avais coincée entre mes mâchoires pour ne pas lâcher le morceau de poulet qu'il y avait au bout.

Candule et Gagarine

Dimanche 2 août:
Figurez-vous que mon bipède-dorloteur, un peu distrait, m'a oubliée dehors après mon dernier pipi nocturne.
Pas grave, il faisait chaud et je me suis occupée à déchirer et ruclonner les sacs-poubelles sur la terrasse.
Le matin on aurait dit le Ground Zero je ne comprends pas pourquoi ma bipède-ramasseuse tirait la tronche.

Candule et Nini

Tout ce qui précède est rigoureusement authentique...
Candule va sur ses treize ans, nous l'avons adoptée à l'Oasis des Vétérans, à Vaulruz.

Ca vous a plu ? Vous en voulez encore ? Venez alors nous rendre visite au chalet et prendre l'apéro !

Les Paccots
Août 2015
Article précédent:
Au secours ! Je suis vieux