Dernière mise à jour:
General update: 30-11-2018 11:41

News 02 Les naissances de l'hiver

 Les voilà, les tout premiers chatons de l'année !

Les premiers sont nés le 16 janvier 2014... Leur maman, Kachina, n'en n'a fait "que" deux, comme la précédente fois. Elle estime que cela doit être suffisant !

Lorsque j'ai baptisé mes deux petits "banditos", j'ai alors pensé que je prenais de grands risques... Jane (Calamity) et Jessie (James), cela augurait deux chatons particulièrement vifs et turbulents !
Cela n'a pas manqué !

Ces deux-là sont inséparables: on dort, on mange et on chahute ensemble !
En plus, ils sont destinés à vivre ensemble, puisqu'ils ont été choisis et adoptés tous les deux ! Pour un éleveur, c'est que du bonheur.

La deuxième naissance a eu lieu le 7 mars suivant.
Quatre. La maman, Uleïka, est une chatte particulièrement attentive.  Ce qui est très touchant, c'est l'empathie et l'entraide dont font preuve les Sibériennes.
Garance, la fille d'Uleïka, a voulu assister à la naissance et a tenu à s'occuper des chatons comme si c'était les siens.


Avec deux mères, difficile d'avoir des chatons mieux soignés et dorlotés !


On croit qu'avec l'expérience il devient plus facile de vivre une naissance... Que nenni. Au contraire, on sait les difficultés que l'on peut rencontrer, naissances difficiles, chatons se présentant par le siège...
La prudence impose que l'on annonce pas les chatons avant qu'ils aient trois semaines, en étant certain que tout va bien, que leur prise de poids est régulière, leurs yeux bien ouverts sur le Vaste Monde qui les attend.

Bientôt un mois et la petite bande est bien dégourdie. Cela commence à explorer la pièce autour du couffin, voire même à s'aventurer sur le palier !
Bientôt on va goûter aux croquettes et apprendre la propreté dans la caisse.
A cet âge, il est difficile de cerner leur caractère, qui peut encore grandement évoluer avec les semaines.

Jade est une grosse chatte dodue, une"matrone" comme je les appelle. Ce n'est pas la première que je vois naître ainsi, elles se révèlent ensuite à leur image: calmes, sûres d'elles-mêmes.

Joy c'est le petit coeur qui fait craquer: délicieuse, avec un beau brun illuminé de roux, cette petite est déjà consciente de son charme et ne va pas tarder à en abuser.

Joukovka a déjà bien à faire avec ses frangines bien tapageuses ! Elle est calme, pondérée et semble considérer sa fratrie avec un brin de condescendance amusée.

Justine, c'est une précieuse. Délicate, jolie et gracieuse, elle joue l'enjôleuse et je suis convaincue qu'elle va rapidement mettre sa future famille dans sa poche !

 Les Paccots
Avril 2014

Article précédent:
L'arrivée de Cashmere, notre Sibérienne bleue