Dernière mise à jour:
General update: 30-11-2018 11:41

News 03 Nos chats de maison

J'ai toujours aimé cette appellation "chats de maison"... Comme si tous les chats n'étaient pas "de maison" et puis, une maison sans chats, est-ce vraiment une maison ? Une maison sans âme ça c'est certain.
Bref. Ce n'est pas parce que nous avons des chats de race et la passion du Sibérien en particulier que nous allons dédaigner les autres.
Au contraire. Grande est la misère animale, et si nous pouvons équilibrer la balance en adoptant des "sans-papiers"...
Je déplore juste de ne pas pouvoir en faire plus.

Billie

Billie est née le 25 juillet 2006, fruit des amours coupables de notre Sibérienne Umiak avec le matou noir et blanc du quartier.
Umiak a voué une véritable passion pour ce voyou des rues !
Pendant toute sa gestation, j'ai espéré que cela soit Niourk le père mais, à quatre heures du matin, lorsque que le premier chaton a pointé son nez, noir et blanc, j'avais compris ma douleur !

Cinq chatons sont nés cette nuit-là. Nous les avons choyés comme les autres et tous ont trouvé d'excellents foyers.
Sauf Billie, qui n'a pas comme son frère ses soeurs hérité de la somptueuse fourrure du Sibérien.
Je me suis donc considérablement, puis irrémédiablement attachée à elle, et au final Billie est restée en famille.

Billie est une chatte discrète, un peu timide, qui accorde difficilement sa confiance. Capable cependant d'une grande tendresse, débordante de gros ronrons.


Nini

J'ai souvent adopté des chats noirs et j'ai rêvé d'en avoir un blanc.
Nous avons adopté Nini par le biais d'une Association de Protection Suisse, qui travaille en Espagne et en Roumanie.
Elle est née en mars 2011.
Nini a été trouvée avec sa mère et ses frères et soeurs dans une cage, près d'une poubelle de restaurant. Ils servaient de "pain pour les touristes", comprenez qu'on comptait sur une bonne âme pour se débarrasser de ces chats...
Heureusement tous ont été adoptés.
Nini, de son vrai nom "Nieves" (neige en espagnol), est arrivée à l'âge de cinq mois, amaigrie, toute fluette (elle ne pesait que 700 grammes !), et affamée.
Le premier soir, elle s'est approchée de la corbeille où était installée Umiak, qui avait des jeunes d'un mois. J'ai vu ma Sibérienne attirer à elle cette petite chose blanche, la lécher et Nini s'est mise à téter avec la nichée.

Nini a son petit caractère de chatte orientale ! Rien à voir avec la force tranquille du Sibérien ! Elle peut rouspéter de sa petite voix pointue, qu'elle va aussi moduler quand elle souhaite des caresses. Elle vient volontiers sur mes genoux, me lèche les doigts, signe d'apaisement et de reconnaissance chez le chat.

Billie, bien que née d'un père vagabond, avait dès le départ toutes ses chances: née au chaud, soignée et aimée depuis toute petite.
Mais que dire de Nini et de sa famille, que dire de sa mère qui a mis au monde ses chatons dans des conditions déplorables, qui a veillé sur leur bien-être et assuré malgré tout leur nourrissage et leur sécurité ?
Moi cela m'émeut profondément quand j'y pense, et je suis infiniment reconnaissante à tous ces gens qui, de par le monde, se dévouent à la cause animale...
Pensez-y et adoptez ! Des jeunes, des vieux, peu importe, mais adoptez !


Il y a toujours quelque part un chat qui vous attend.

Les Paccots
Mai 2014

 Article précédent:
Les naissances de l'hiver